design

L’importance du vide.

Par servicestation, le 15 novembre

Ikea, Apple, Mercedez Benz sont quelques-unes des marques qui utilisent les espaces libres.

L’un des principes de base enseignés en design graphique est l’importance du vide (aussi appelé espace libre ou negative space et white space en anglais).

Pourtant, il arrive souvent que des clients, ou même des designers graphiques, pensent qu’une mise en page aérée est une opportunité manquée, qu’il faut absolument remplir les vides, sinon la mise en page a « l’air peu travaillée ». C’est dommage.

Que ce soit au niveau macro (toute une page) ou micro (par exemple des espaces plus larges entre des lettres), les espaces libres permettent de donner une allure sophistiquée ou tout simplement calmante à une mise en page. Un bon exemple est la page de recherche de Google.com : rien d’autre qu’un champ de recherche au centre d’une page… vide ! Cela nous permet de nous concentrer sur l’unique tâche que l’on était venue y faire. Une simplicité d’une efficacité redoutable.

De larges marges autour d’un élément graphique lui confèrent plus d’importance et de l’espace vide judicieusement pensé peut même améliorer de 20% la compréhension, comme l’indique notre collaborateur André Hughes dans cet article sur l’importance des espaces vides en design graphique.

Le minimalisme fait un retour en force depuis quelques années et c’est tant mieux. Les tendances sont au design épuré… peut-être pour contrebalancer l’énorme flot d’information dont nous sommes constamment bombardés.